Chargeur et déchargeur de batteries

*****

Les batteries vieillissent, vérifions-les

****

La batterie de 4,8 V est un élément vital de l'ensemble de réception et elle doit être particulièrement surveillée, ce qui n'empêche pas de s'inquiéter aussi de temps en temps de l'état de la source de puissance de l'émetteur.

Non seulement les batteries doivent être bien chargées avant chaque séance de vol, mais, en plus, il est essentiel d'être sûr de leurs capacités réelle, car en prenant de l'âge leurs performances diminuent inéluctablement.

Le seul moyen de connaître cette capacité est de décharger la batterie dans des conditions précises et de mesurer le temps de décharge.

Les schémas proposés permettent de réaliser facilement, et à moindre coût, un chargeur très simple mais pratique et efficace, et un système de décharge facile à mettre en oeuvre, ceci pour tous les types de batteries utilisés en émission et réception.     

Chargeur

Ce chargeur permet la charge simultanée de cinq batteries de réception, plus une d'émission, avec le choix entre plein régime et demi régime pour les types les plus courants.

Le transformateur doit être capable de débiter au moins 0,5 A sous 12 V, ainsi il n'y a pas de chute de tension si toutes les sorties sont branchées. Après redressement des deux alternances par un pont, on trouve une résistance série pour chaque sortie, plus une diode anti-retour.

Les LED de contrôle sont branchées en parallèle sur la résistance, un inverseur permet de choisir la charge plein régime c'est à dire le 1/10 de la capacité pendant 14 h (50 mA pour les batteries de 500 mAh) ou 1/2 régime (soit 25 mA) pendant un temps deux fois plus long.

En utilisation normale les batteries ne sont jamais déchargées à fond, elles en sont même très loin; il n'est généralement pas utile de procéder à une charge plein régime, nous avons personnellement toujours chargé à mi régime sans inconvénients, le chargeur est branché en fin de journée jusqu'au lendemain vers midi, soit 15 ou 16 h. Il semble toutefois que les éléments de batterie moderne soit peu sensibles à la surcharge (au 1/10 de la capacité) et nos éminents camarades de club qui procèdent ainsi n'ont pas de problèmes particuliers, a chacun de choisir l'intensité et le temps de charge en fonction des circonstances.

Avec ce type de chargeur, l'intensité diminue en fin de charge puisque la tension de la batterie augmente, ce n'est pas un inconvénient car on obtient ainsi automatiquement une régulation.

Avec le transformateur utilisé et les valeurs de résistances choisies, les LED d'indication de charge (qui permettent de constater le passage effectif du courant) consomment 10 mA et les résistances en parallèle laissent passer le reste du courant. Contrôler les intensités à l'ampèremètre sur des batteries dont la tension se situe aux alentours de 4,8 V

La diode branchée à la sortie du pont permet le branchement sur une batterie 12 V de voiture ce qui peut être utile en déplacement ou en vacances, l'intensité est réduite (35 mA au lieu de 50) mais c'est utilisable.      

Déchargeur

Ce circuit permet de contrôler le temps de décharge des batteries de 4,8 V et 9,6 V avec un courant égal à la demi capacité nominale.

Une batterie en très bon état doit dans ces conditions tenir presque deux heures, au dessous d'une heure la batterie a perdu beaucoup de sa capacité et devient suspecte, surtout par temps froid.

Le schéma comporte deux parties. Le circuit de décharge qui est un simple transistor et le circuit de mesure qui contrôle la tension de la batterie et actionne un buzzer quand celle-ci atteint 1,1 V par élément soit 4,4 V ou 8,8 V pour l'ensemble.

Un ampèremètre mesure en permanence le courant de décharge et il est utile de vérifier au voltmètre la tension batterie, une sortie est d'ailleurs prévue pour cela.

Le courant de base du transistor décharge est sélectionné par un commutateur à 4 positions : 50, 125, 250, 600 mA pour vérifier respectivement des batteries de 100, 250, 500, 1 200 mA en 4,8 V

Le circuit de mesure utilise un amplificateur opérationnel de type 741, un diode au silicium sert d'élément de référence de tension et les deux transistors PNP permettent l'alimentation du buzzer.

Après câblage, régler les résistance variable de base du transistor de décharge à l'intensité voulue (vérifier au contrôleur) avec les batteries correspondantes sur des tensions autour de 4,8 V, laisser décharger et régler le potentiomètre de 22 K pour déclencher le buzzer à 4,4 V. Même réglages pour 8,8 V.

Après essais nous avons été très satisfait de notre appareil, en effet les résultats obtenus vont de 9 mn à 1 h 55 mn avec une moyenne vers 1 h 30 mn. Devinez le sort qui a été réservé à certaines batteries…

Pour conserver longtemps les batteries ne pas oublier de les recharger temps en temps en cas de non utilisation, stocker dans une pièce tempérée.

Se méfier de certains éléments à charge rapide qui ont tendance à se décharger assez rapidement, prévoir pour eux une charge complète à chaque séance de vol.

Vérifier de temps en temps que le fil négatif des batteries n'est pas oxydé, cela arrive fréquemment et c'est le crash assuré; en cas de doute, changer le cordon.

Soignez bien vos batteries, et bons vols.

MRA N°548, Juillet 1985

Mon impression d'aujourd'hui (2005)...

Tout cela parait risible de nos jours, mais l'article de MRA date de juillet 1985 et les appareils fonctionnent encore... Il est vrai que c'était une technique élémentaire dont un lecteur avait d'ailleurs critiqué la trop grande simplicité... Il n'avait pas tort. La tension "émetteur" était un peu faible à 12V, j'avais rajouté dans la boite un petit transfo 16V. N'empêche que j'ai utilisé longtemps le système avec satisfaction. Bien sûr en 2005 il ne viendrait à l'idée de personne de construire son chargeur car maintenant "ils" sont devenus intelligents et ils savent tout faire, sauf peut être la tarte au citron mais cela ne saurait tarder...

A préciser que les batteries en question étaient des "Cadmium-Nickel" qui n'existent plus depuis des années.

*****

En 2012 on utilise entre autres des Ni-Mh, parait-il moins toxiques, mais qui se déchargent toutes seules...

*****

Finalement le vol électrique avec petit "bip-bip", à résolu pratiquement tous les problèmes de batteries.

*****

Affichage "Tanière"

Affichage de l'Accueil si vous êtes perdu