De la famille des Caryophylacées à fleurs roses, pourpres, blanches ou panachées, l'oeillet est cultivé pour sa beauté et son parfum.. mais non, je plaisante, notre oeillet à nous, celui d'aviation, c'est la garniture métallique qui protège le trou d'un tissu destiné à recevoir un lacet.

- A gauche : Oeillet en place sur le tissu

- A droite : Oeillet en place à l'envers du tissu, à sa droite le rivet percé, diamètre de la tête 2,3 mm, diamètre de la tige 1,4mm, perçage 1 mm.

Ce mode de fixation était utilisé pour fixer des toiles sur les avions anciens, on en trouve par exemple sur le Bébé Nieuport, sur le Sopwith Camel et sur la Demoiselle de Santos-Dumont où tout l'entoilage était attaché de cette façon.

Au Musée de l'Air et de l'Espace, à gauche, les oeillets de l'empennage de la Demoiselle de Santos-Dumont (1908), à droite, ceux du gouvernail du Voisin 1908.

Le matériau

C'est un rivet en laiton à tête ronde (disponible à l'Octant http://www.octantenligne.com/contact.html) aux dimensions convenables, qui sert de base pour fabriquer l'oeillet. Ce rivet sera percé au tour et chanfreiné avant d'être tronçonné. L'opération ne prend qu'une minute.

La pose

Une navette en laiton s'occupe du passage du rivet à travers la toile après un coup de pointe de ciseau pour couper quelques fibres. Quatre coups d'un ciseau plus robuste que le précédent, vont sectionner en croix le tube du rivet derrière le tissu. On façonne rapidement à la pince la position des pétales (de l'oeillet... hé, hé!) et c'est l'outil spécial représenté sur le dessin qui sera investi de la fonction finale de fixation.

 

Simple non ?

Le système à marché du premier coup, j'espère qu'il est fiable car il me reste au environ de 560 oeillets à usiner et à poser, inutile de me prendre en pitié car le maquettisme est un bagne volontairement choisi !

*******

MVM N°17 Septembre-Octobre 1996

*******

Pour d'autres images de ces oeillets voir ici: voisin9.htm

*******

Affichage "Tanière"

Affichage de l'Accueil si vous êtes perdu