Les souris de feu

 

Dans la salle, une dizaine de cubes gris exhibaient leurs tristes yeux gris de cyclope. Primo émergeants des cartes perforées de Jacquart, c'est là que les premiers "homo numerus" traficotaient la toute nouvelle trilogie capable d'écrire, compter, classer: Framworkosaurus !

C'est un "intégré" expliquaient doctement ces récents "spécialistes"....

De souris, point. Elles n'étaient pas diffusées avec les cyclopes aux yeux gris. Quand j'eu la sotte idée d'oser installer les premières versions du petit animal, un ami me dit: Tu sais "ça" va beaucoup plus vite au clavier, ta souris ne sert à rien...

C'était d'une sage perspicacité...

N'est ce pas Lulu ?

Popularisé par le "Mac" à partir de 83, l'invention fut commise par l'américain Douglas Engelbart en 1963.

Il fallut donc vingt ans de gestation pour accoucher d'une souris...

Cela n'a rien d'excessif pour un objet aussi génial.

Mais, à condition d'éviter...

Les pièges de la souris

******

En effet, d'après les spécialistes :

"L'usage intensif de la souris provoque :

- Des douleurs : aux doigts, poignet et avant bras.

- Un ralentissement dans la vitesse d'action des doigts.

- Des tensions au poignet et même à l'épaule.

Tout ceci entraîne trois symptômes classiques :

1. Le Doigt flexe

C'est un problème grave causé par un traumatisme répété au tendon et à sa gaine située au niveau de l'articulation, où il se produit un gonflement du tendon et la création d'une masse sous un ligament épais qui joue normalement le rôle de poulie, sauf que là, le tendon reste figé en position fléchie et ne peut plus revenir à la position droite, même si on essaie de le tirer.

2. Le syndrome du canal carpien

On commence par ressentir une sensation de lourdeur au niveau de la main et cette impression d'inconfort évolue vers une douleur diffuse et des raideurs des doigts et du poignet capables de vous réveiller la nuit.

Au fur et mesure la douleur empire et irradie le pouce, l'index et le majeur dans un 1er temps puis l'annulaire et l'auriculaire et, à ce moment là, la pression du gonflement du tendon dans le canal carpien comprime seulement le nerf médian . La douleur et la compression peuvent dans certains cas être soulagées quand on maintient la main surélevée, et quand on est au lit en faisant reposer le coude et la main sur des oreillers. Cela empire encore et on assiste à une perte drastique de muscle de la main. Souvent, avant d'atteindre cette étape, une intervention chirurgicale pour soulager le canal carpien est généralement nécessaire.

3. La crampe de l'écrivain

C'est un mal difficile à vivre : les doigts ne peuvent se plier qu'avec douleur et tension extrême, allant même jusqu'à empêcher complètement d'écrire, même s'il n'atteint que l'annulaire et l'auriculaire. S'il affecte l'index, il est très douloureux et débilitant."

Ce texte terrifiant est visible ici : http://www.ergoclick.com/articles/article2.doc

Alors Marquise, on se laisse piéger ?

******

Sans réagir ?

Ou bien on montre les dents ?

******

Mes premières douleurs "souristiques" ne datent pas d'hier. La mécanique commenca à grincer à la suite d'attouchements répétés sur une souris parfaitement bien roulée, mais qui cachait sous sa robe rouge sombre, certes très chic, un tempérament de lampe à souder. La belle fut démontée, modifiée, le bouton du centre devint clic droit pour respecter la position naturelle de la main de son amant, un champignon noir poussa sous sa paume.

L'opération supprima l'incendie. La prétentieuse, soit-disant ergonomique, abandonna son instinct diabolique.

Diagnostic : Aucun bombé sur l'arrière, bouton gauche très mal placé.

Après les inévitables divorces imposés par l'évolution technique, d'autres douleurs sporadiques m'apparaîtrons dans la fragile mécanique de la main, plus ou moins jugulées, généralement par abandon pur et simple dans les cas les plus graves.

Eviter comme la peste les modèles symétriques (droitiers-gauchers) et trop petits.

Une grosse souris Microsoft sans fil se révéla parfaitement bien étudiée pour moi (j'ai la chance d'être droitier, très peu de matériel existe pour les gaucher et c'est un scandale), je l'abandonnais à regret en raison de la longueur du... fil et des dimensions du récepteur dont je ne savais plus que faire (sur un portable).

Dommage, l'ergonomie était parfaite pour ma pa-patte.

Tout comme celle d'une autre souris Microsoft à fil, sur un second PC, qui me donne satisfaction depuis des années.

Sur cette souris "agée", on distingue parfaitement les zones de pression de la paume de la main et des doigts en constatant l'usure et... la crasse...

C'est en avisant une souris Logitech sans fil et sans fil (!) que je cru trouver la panacée, mais hélas le feu reprenait, la forme n'était pas assez arrondie sur l'arrière, la paume pataugeait dans le vide et le bouton gauche était placé trop bas... !

Alors l'idée du champignon revint. Facile à fabriquer au tour à partir d'un bout de bois, la forme ronde est bien adaptée et puis la hauteur et l'angle du pied peuvent être modifiés graduellement (à la lime électrique B&D) pour s'adapter à la situation.

En plus, c'est assez joli...

Mes champignons sont en buis (Buxus sempervirens, famille des Buxacées). Ce bois, plus difficile à trouver que les souris (rassurez-vous, la petite musaraigne de la cage a été relachée... même pas contente d'ailleurs, car c'était l'hiver, elle est revenue le lendemain... pour se noyer [histoire vraie] dans le bol des chats...) , ce bois donc, est un matériau superbe au grain très fin, très doux au toucher et facile à tourner.

On voit sur ce premier essai que le pied du champignon était trop haut.

Après "études", j'obtins ceci :

Les dimensions et le positionnement seront en rapport avec la conformation de la main, il faut faire des essais pour se sentir à l'aise et repérer les bons endroits. Pour le clic gauche c'est facile, l'index doit rester en position naturelle en équilibrant les tensions entre fléchisseurs et extenseurs, pareil pour les autres doigts.

Il faut s'évertuer à ne constater aucune tension musculaire et surtout ne pas avoir à ramener constamment l'index vers la gauche pour manipuler le bouton. Dans mon cas, le petit champignon (échancré pour laisser passer la roulette) règle le problème. A l'usage, je constate que la patine du bois est située à l'extrème droite de ce bouton.

Pour la paume c'est plus délicat à positionner, le contact doit être à un certain endroit, il faut chercher un peu.

Les collages se font à la colle contact, en cas d'erreur on peut toujours décoller et rectifier (tourner pour arracher).

Chat échaudé...

A peur des souris...

Tout ira bien à condition que la position du bras soit comme celle-ci, avec un support pour le coude, c'est aussi indispensable que la position de la main et pour les mêmes raison de tensions musculaires.

Avec mes poils de chimpanzé, je commence à croire que Darwin avait raison...

Ne pas oublier que le tapis doit être monochrome, suffisamment glissant et recouvert de textile pour éviter les effets de la transpiration...

Et pour terminer voici un stratagème :

Si votre chat vous a viré du canapé (c'est son droit dans les familles équilibrées), rien n'est perdu, laissez ce gros tas cultiver ses adipocytes et fabriquez-vous à peu de frais un fauteuil informatique pliant haut de gamme comme celui-ci:

Les images se passent de commentaire, trois planches, trois boulons et c'est parti, collage à la "blanche"

La chose peut sans doute fonctionner devant une table de camping, mais elle est plutôt étudiée pour donner toute sa puissance avec un portable sur les genoux (hiboux, cailloux, tripoux...), à condition que celui-ci soit disposé sur une autre planche, pour que la ventilation reste fonctionnelle et que vos cuisses ne sentent pas le chèvre chaud...

Ou le vieux cuir bouilli...

Utiliser une souris correctement et sans fatigue c'est plus compliqué qu'il y parait, il suffit de peu de chose pour la rendre insupportable, mais à défaut de pouvoir s'en faire mouler une dans la main, vous pouvez toujours essayer mon stratagème et mes champignons qui n'ont rien d'hallucinogène, je le jure...

Pas vrai Lulu ?

A propos, cette histoire de souris, quel rapport avec le modélisme ? Ah, Ah ! Vous n'avez pas vu les derniers ordinateurs-radio? Moi j'en connais qui disent qu'avec eux, ils vont se "mettre" à l'informatique, alors si je peux éviter à ces braves gens d'attraper des crampes qui les empêcheraient de piloter, j'aurai mérité une médaille en chocolat (noir 70%, s'il vous plait)...

Les derniers développements du système sont là : Fauteuil de "luxe" et tabouret pour les pieds, on n'est jamais trop prudent...

Bonne route.

06/04/2011

Retour index si vous êtes perdu

Retour "Graffiti"